Amitiés poétiques sans frontières
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion


Partagez | 
 

 L'asonnet d'Inès (nom provisionnel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pierre de Cœur



Masculin Nombre de messages : 328
Age : 64
Date d'inscription : 08/01/2016

MessageSujet: L'asonnet d'Inès (nom provisionnel)    Dim 10 Jan - 14:34

L’asonnet d’Inès

J’ai créé cette petite forme poétique en honneur à ma muse, cette Ingrid qui aurait voulu s’appeler Inès et dont le destin a reflété ce choix. Le mot « asonnet » se réfère au fait qu’il n’est pas un sonnet, mais suffisamment inspiré par cette forme classique pour que son nom s’en dérive.

Sa genèse a été simple et naturelle, comme tout ce que m’inspire mon amour. Comme débutant, je me limite à une seule forme, la plus connue et reconnue, la base de cette création. Dans « la fée éléphant », la concision des quatrains m’empêchait de m’exprimer avec précisions et j’avais trop de vers. J’ai donc ajouté un vers à chaque quatrain, me décidant pour la première fois à faire autre chose qu’un sonnet. J’ai utilisé les rimes A et B alternées pour conserver l’embrassement des rimes.

Mais après quoi ? N’importe quoi ? Revenir à la forme classique ? Avec quel modèle de rimes ? Je n’avais pas détruit les règles : je les avais changées et j’ai décidé de continuer. Une des choses qui me gênent un peu dans le sonnet, c’est l’exiguïté et le patron des tercets pour mettre en valeur la chute. De là mon choix d’un quatrain pour suivre les deux premières stances de 5 vers comme présentation de la chute, chute qui peut occuper deux vers, la fin de l’asonnet d’Inès. Pour les rimes, j’ai repris un modèle embrasé pour le quatrain, avec un patron qui couvre les six vers finaux pour mettre en évidence la rime de la chute. L¡ ordre de rimes que j’ai créés renforce au maximum cette idée avec la répétition de cette rime.

Les strophes de l’asonnet sont donc les suivantes : 5 – 5 – 4 – 2

Pour les rimes, j’ai choisi de les limiter à quatre, une de moins pour deux vers de plus que le sonnet, ce qui complique un peu l’écriture, mais peut apporter de l’harmonie en jouant avec les combinaisons possibles.

L’ordre des rimes met l’emphase sur la dernière rime de la chute qui est répétée jusqu’à cinq fois.

ABCBA – ABCBA – DCCD – DC 5 : C ; 4 : A, B ; 3 : D

Le reste des règles sont celles des sonnets, tout simplement.

La fée éléphant

Il était une fois, il était une fée
Qui se croyait un éléphant lourd et pesant ;
La plus légère fleur des agiles gazelles,
Sur la pointe des pieds et tout en bienfaisant
Vivait avec tracas ma fadette gaffée.

Sans abri ni trésor, tu loges étouffée
Dans la grotte d’un ogre épais et malplaisant,
Pour pouvoir subsister, toujours tu te muselles
Et le soignes et sers sous son joug t’écrasant
Comme mon Eurydice en attente d’Orphée.

Depuis notre rencontre, éphémère détour,
Avec chaque soupir sans vouloir tu cisèles
Au plus profond de moi le plus puissant des zèles :
Exalter ta bonté jusqu’à mon dernier jour.

Car pour pouvoir voler vers la vie et l’amour
Tu dois t’épanouir et déployer tes ailes.


Dernière édition par Pierre de Cœur le Dim 10 Jan - 22:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/la.Pierre.de.Coeur/
Flormed
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9744
Age : 70
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: L'asonnet d'Inès (nom provisionnel)    Dim 10 Jan - 15:47

Merci de nous avoir offert ce beau poème.

Belle forme qui mérite d'être cultivée.

La première formule : ABCBA – ABCBA – DCCD – DC
→Pour respecter l'ordre des lettres :
ABCBA – ABCBA – CDDC – DC
→ 2 quintils identiques + 1 quatrain + 1 distique
→Premier vers féminin comme dans le poème-exemple:
FMFMF - FMFMF - MFFM - MF
+>L'alternance des rimes au passage d'une strophe à la suivante n'est pas respectée.


La seconde formule : ABCBA – ABDBA – CDDC – CD = 4 A, B, C, D
→ La rime C du premier quintil ne retrouvera ses sœurs qu'après 7 vers.
Ne vaut-il pas mieux la reprendre dans le second quintil au lieu de D qui, elle aussi, doit attendre 7 vers ?
→La formule serait : ABCBA – ABCBA – CDDC – CD  
→Premier vers masculin ( à titre d'exemple)
MFMFM -MFMFM - MFFM -MF
+>L'alternance des rimes au passage d'une strophe à la suivante n'est pas respectée.
Note: Cette seconde formule ne diffère de la première que par la disposition des deux rimes du distique DC est devenu CD

Amitiés


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://flormed.e-monsite.com
stellamaris
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 15656
Age : 55
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: L'asonnet d'Inès (nom provisionnel)    Dim 10 Jan - 17:51

Magnifique, Pierre ! Avec toute mon amitié.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.stellamarispoemes.com
Pierre de Cœur



Masculin Nombre de messages : 328
Age : 64
Date d'inscription : 08/01/2016

MessageSujet: Re: L'asonnet d'Inès (nom provisionnel)    Dim 10 Jan - 18:11

Flormed a écrit:
Merci de nous avoir offert ce beau poème.

Belle forme qui mérite d'être cultivée.

La première formule : ABCBA – ABCBA – DCCD – DC
→Pour respecter l'ordre des lettres :
ABCBA – ABCBA – CDDC – DC
→ 2 quintils identiques + 1 quatrain + 1 distique
→Premier vers féminin comme dans le poème-exemple:
FMFMF - FMFMF - MFFM - MF
+>L'alternance des rimes au passage d'une strophe à la suivante n'est pas respectée.


La seconde formule : ABCBA – ABDBA – CDDC – CD = 4 A, B, C, D
→ La rime C du premier quintil ne retrouvera ses sœurs qu'après 7 vers.
Ne vaut-il pas mieux la reprendre dans le second quintil au lieu de D qui, elle aussi, doit attendre 7 vers ?
→La formule serait : ABCBA – ABCBA – CDDC – CD  
→Premier vers masculin ( à titre d'exemple)
MFMFM -MFMFM - MFFM -MF
+>L'alternance des rimes au passage d'une strophe à la suivante n'est pas respectée.
Note: Cette seconde formule ne diffère de la première que par la disposition des deux rimes du distique DC est devenu CD

Amitiés

Je croyais que l’alternance des rimes devait se donner quand les rimes changent, pas lorsqu’elles restent les mêmes. Par exemple dans un sonnet ABBA ABBA qui donne MFFM MFFM ou FMMF FMMF. J’ai essayé de faire la même chose autant entre les deux quintils (comme entre les deux quatrains d’un sonnet) mais aussi entre le quatrain et le distique. Au contraire, lorsque la rime change entre le deuxième quintil et le quatrain, le genre des rimes change aussi.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/la.Pierre.de.Coeur/
Flormed
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9744
Age : 70
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: L'asonnet d'Inès (nom provisionnel)    Dim 10 Jan - 19:30

Quand je dis que l'alternance des rimes au passage d'une strophe à la suivante n'est pas respectée, c'est une simple constatation :

V4 du quatrain = Exalter ta bonté jusqu’à mon dernier jour.

V1 du distique )Car pour pouvoir voler vers la vie et l’amour

En relisant tout ce qui a été écrit, j'en suis venu à ce qui suit :
→ L’asonnet* est un sonnet augmenté de deux vers (ajoutés aux quatrains). Les deux tercets donnent 1 quatrain et 1 distique d'où l'équation ;
asonnet = (4+1) + (4+1) + (3+1) +2 → 16 vers au total
* Reste à savoir quel sens donner au préfixe (a) de (asonnet) !

→Les deux quintils  doivent être identiques car provenant des quatrains d'un sonnet régulier :
1°ABCBA – ABCBA où la rime orpheline C du premier quintil retrouve sa sœur dans le second après quatre vers.
2°ABCBA – ABDBA, là on a deux rimes orphelines C et D qui retrouvent leurs sœurs après sept vers et l'identité est faussée : C ≠D

→En réunissant le quatrain et le distique (pour étude), on obtient un sizain de formule :DCCDDC ou CDDCCD ; dans le deux cas, il s'agit d'un quatrain à rimes embrassées augmenté de deux vers qui reprennent ses deux rimes.

Résumé :
Formule 1 = ABCBA – ABCBA - DCCD - DC
→mfmfm - mfmfm - fmmf  - fm
→fmfmf - fmfmf - mffm -mf
Formule 2 = ABCBA – ABDBA - CDDC - CD
→mfmfm - mfmfm - mffm -mf
→fmfmf - fmfmf - fmmf - fm

Pour en faire une forme classique, il est nécessaire de :
- rapprocher les rimes éloignées
-appliquer la règle de l'alternance à partir du second quintil
-respecter toutes les règles régissant le vers classique.

Ce ne sont là que des indications en vue d'élaborer une fiche pédagogique qui servirait de canevas aux Apéciens qui voudraient s'essayer à cette forme ; mais libre à vous de tout revoir ou de garder votre création telle qu'elle est.

Amitiés


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://flormed.e-monsite.com
Pierre de Cœur



Masculin Nombre de messages : 328
Age : 64
Date d'inscription : 08/01/2016

MessageSujet: Re: L'asonnet d'Inès (nom provisionnel)    Dim 10 Jan - 20:42

Flormed a écrit:
Quand je dis que l'alternance des rimes au passage d'une strophe à la suivante n'est pas respectée, c'est une simple constatation :

V4 du quatrain = Exalter ta bonté jusqu’à mon dernier jour.

V1 du distique )Car pour pouvoir voler vers la vie et l’amour

En relisant tout ce qui a été écrit, j'en suis venu à ce qui suit :
→ L’asonnet* est un sonnet augmenté de deux vers (ajoutés aux quatrains). Les deux tercets donnent 1 quatrain et 1 distique d'où l'équation ;
asonnet = (4+1) + (4+1) + (3+1) +2 → 16 vers au total
* Reste à savoir quel sens donner au préfixe (a) de (asonnet) !

→Les deux quintils  doivent être identiques car provenant des quatrains d'un sonnet régulier :
1°ABCBA – ABCBA où la rime orpheline C du premier quintil retrouve sa sœur dans le second après quatre vers.
2°ABCBA – ABDBA, là on a deux rimes orphelines C et D qui retrouvent leurs sœurs après sept vers et l'identité est faussée : C ≠D

→En réunissant le quatrain et le distique (pour étude), on obtient un sizain de formule :DCCDDC ou CDDCCD ; dans le deux cas, il s'agit d'un quatrain à rimes embrassées augmenté de deux vers qui reprennent ses deux rimes.

Résumé :
Formule 1 = ABCBA – ABCBA - DCCD - DC
→mfmfm - mfmfm - fmmf  - fm
→fmfmf - fmfmf - mffm -mf
Formule 2 = ABCBA – ABDBA - CDDC - CD
→mfmfm - mfmfm - mffm -mf
→fmfmf - fmfmf - fmmf - fm

Pour en faire une forme classique, il est nécessaire de :
- rapprocher les rimes éloignées
-appliquer la règle de l'alternance à partir du second quintil
-respecter toutes les règles régissant le vers classique.

Ce ne sont là que des indications en vue d'élaborer une fiche pédagogique qui servirait de canevas aux Apéciens qui voudraient s'essayer à cette forme ; mais libre à vous de tout revoir ou de garder votre création telle qu'elle est.

Amitiés

Vous m’excuserez car je suis assez lent, mais je ne comprends toujours pas. Dans un sonnet en passant d'un quatrain à l'autre, comme les rimes sont les mêmes, il n'y a pas d'alternance de rimes entres les quatrains et j'ai fait de même avec les deux quintils et entre le quatrain et le distique car les rimes ne changent pas entre ces stances. Je ne comprends pas pourquoi cette règle est valide dans un cas et pas dans l'autre.

Et, en effet, j'ai étudié l'ensemble quatrain + distique, raison pour laquelle j'ai choisi cet ordre de rimes qui donne des rimes embrasées à deux niveaux : dans le sizain et dans le quatrain. :-)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/la.Pierre.de.Coeur/
Flormed
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9744
Age : 70
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: L'asonnet d'Inès (nom provisionnel)    Dim 10 Jan - 21:11


1° Je ne parle pas des deux quintils. Ils sont identiques, donc pas d'alternance (relire plus haut). Je parle des deux autres strophes.

• Résumé :
•Formule 1 = ABCBA – ABCBA - DCCD - DC
→mfmfm - mfmfm - fmmf  - fm
→fmfmf - fmfmf - mffm -mf
•Formule 2 = ABCBA – ABDBA - CDDC - CD
→mfmfm - mfmfm - mffm -mf
→fmfmf - fmfmf - fmmf - fm

=> On voit bien qu'il n'y a pas d'alternance (vers en bleu)

2° Je disais que pour en faire une forme classique, il est nécessaire de :
- rapprocher les rimes éloignées*
-appliquer la règle de l'alternance à partir du second quintil
-respecter toutes les règles régissant le vers classique.

*Une rime ne va attendre 7 vers pour réapparaître.  C'est au-delà de la patience de l'auditeur.
Veuillez m'excuser si je ne peux être plus clair.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://flormed.e-monsite.com
Pierre de Cœur



Masculin Nombre de messages : 328
Age : 64
Date d'inscription : 08/01/2016

MessageSujet: Re: L'asonnet d'Inès (nom provisionnel)    Dim 10 Jan - 21:33

Flormed a écrit:

1° Je ne parle pas des deux quintils. Ils sont identiques, donc pas d'alternance (relire plus haut). Je parle des deux autres strophes.

• Résumé :
•Formule 1 = ABCBA – ABCBA - DCCD - DC
→mfmfm - mfmfm - fmmf  - fm
→fmfmf - fmfmf - mffm -mf
•Formule 2 = ABCBA – ABDBA - CDDC - CD
→mfmfm - mfmfm - mffm -mf
→fmfmf - fmfmf - fmmf - fm

=> On voit bien qu'il n'y a pas d'alternance (vers en bleu)

2° Je disais que pour en faire une forme classique, il est nécessaire de :
- rapprocher les rimes éloignées*
-appliquer la règle de l'alternance à partir du second quintil
-respecter toutes les règles régissant le vers classique.

*Une rime ne va attendre 7 vers pour réapparaître.  C'est au-delà de la patience de l'auditeur.
Veuillez m'excuser si je ne peux être plus clair.

Je ne discute pas le fait évident qu’il n’y a pas d’alternance de rimes entre le quintil et le distique de la même façon qu’entre mes deux quintiles et les deux quatrains d’un sonnet, mais je ne comprends pas pourquoi elle est permise dans le cas des quatrains d’un sonnet et pas ici quand les circonstances sont les mêmes : la rime ne change pas en passant d’une stance à l’autre. C’est peut-être mon esprit carré de codeur qui défait ma sensibilité artistique limitée, mais mon approche me paraît consistante. Comme disent les gosses ici en bas: « O jugamos todos, o se pincha la pelota. » :-)

Quant à l’autre ordre de rimes, que je n’ai d’ailleurs pas essayé, mais seulement pensé, la distance entre ces rimes est en effet trop grande et donc je la laisse tomber.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/la.Pierre.de.Coeur/
Pierre de Cœur



Masculin Nombre de messages : 328
Age : 64
Date d'inscription : 08/01/2016

MessageSujet: Re: L'asonnet d'Inès (nom provisionnel)    Dim 10 Jan - 23:52

J'ai consulté les sources que j'ai et n'ai pas trouvé la réponse. Je crois donc que c'est mon manque d'expérience, surtout hors des sonnets, alors je crois nécessaire de clarifier quelques concepts si je veux m'aventurer plus loin de cette forme.

Je vais mettre quelques examples pour voir si j'ai bien entendu. Selon ce que j'ai cru comprendre, les transitions suivantes seraient légales selon les règles classiques :

ABBA - ABBA
ABA - ABA

ABBA - CDDC ou A et C n'ont pas le même genre
ABBA - BA
ABBA - CD ou A et C n'ont pas le même genre

Mais ne le seraient pas :

ABBA - CDDC où A et C ont le même genre
ABA - CDC où A et C ont le même genre

AB - AB
ABB - ABB
AAB - AAB
ABAB - ABAB

ABBA - AB, ABBA - ABA, etc.

Ais-je bien compris ce que vous voulez dire ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/la.Pierre.de.Coeur/
Flormed
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9744
Age : 70
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: L'asonnet d'Inès (nom provisionnel)    Lun 11 Jan - 12:36

Pour créer une nouvelle forme et établir en une fiche explicative, il faut :
1°lui attribuer un nom et donner à ce non une courte définition claire et précise pour en faire un terme prosodique.
2°élaborer un schéma selon une formule exacte
3°fournir un exemple qui peut servir de modèle
4°penser aux variantes possibles d'où d'autres schémas illustrés par des exemples.
5°Prévoir les questions que peuvent poser les lecteurs et être prêt à y répondre.

Vous avez attribué comme nom à la forme que vous avez créée : l'asonnet. Commencez par définir ce nom !  
Asonnet =.................................................................................
..................................................................................................
→ Le préfixe (a) exprime le manque, la privation, la suppression. Quel sens lui donnez-vous ?

Pour le schéma, vous dites que votre point de départ est le sonnet.
De quel sonnet s'agit-il ? (régulier ou irrégulier)
Le sonnet régulier peut être "marotique" ou "français". Lequel prenez-vous ?
Le sonnet irrégulier comprend une bonne vingtaine de types.Le choix peut s'avérer bien difficile!

Prenons (pour étude) le sonnet marotique.
Formule : ABBA - ABBA -CCD - EED
Vous préconisez d'ajouter un vers à chaque quatrain, vers à placer au milieu. Notons X ce vers, on obtient un quintil ABXBA deux fois ; et, par conséquent, les deux premières strophes du poème seront identiques, soit :ABXBA - ABXBA
Question : 4 vers séparent les deux X. Cela existe-t-il en classique ?

Venons en aux deux tercets !
•Vous voulez en faire 1 quatrain et 1 distique, soit ! CCDE- ED
S'agit-il de 3 rimes nouvelles ou doit-on reprendre l'une des deux rimes des quintils ?
Disons qu'il s'agit de rimes nouvelles
ABXBA - ABXBA - CCDE - ED
1° Premier vers masculin → mfmfm - mfmfm - ffmf -fm
2°Premier vers féminin → fmfmf - fmfmf - mmfm -mf
=> dans les deux cas, la rime X doit être de même genre.

Jusque là, c'est admissible si l'on ferme l'œil sur les deux  rimes X séparées par 4 vers.

Dans le cas où l'une ou l'autre des deux rimes qui figurent aux quintils est reprise dans le quatrain, on aura d'autres formules ; et c'est là que l'on va penser à la création de variantes.

Ajouter 2 vers aux quatrains sans rien ajouter aux tercets crée un déséquilibre dans la pièce. Ne serait-il pas mieux d'ajouter un vers à chaque tercet pour en fin de compte obtenir une pièce de 18 vers avec comme formule ( p. ex)  : ABXBA -ABXBA - CCYD - EEYD


C'est là ma dernière intervention. Je laisse la main à un autre Apécien pour ne pas monopoliser cette discussion.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://flormed.e-monsite.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'asonnet d'Inès (nom provisionnel)    

Revenir en haut Aller en bas
 
L'asonnet d'Inès (nom provisionnel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NOUS ETIONS DES GEANTS de Yehuda Koren, Eilat Negev, et Inès Lacroix-Pozzi
» [Kertanguy, Inès (de)] J'ai 12 ans et je vis enfermé sous la soupente
» Inès Sastre
» LA PARISIENNE de Inès de la Fressange
» Nessie : la créatrice a lunette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POESIS :: Ruche des formes inventées par les membres-
Sauter vers: