Amitiés poétiques sans frontières
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion


Partagez | 
 

 Les quatre saisons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gypoete

avatar

Masculin Nombre de messages : 97
Age : 69
Date d'inscription : 31/10/2015

MessageSujet: Les quatre saisons   Mer 6 Jan - 6:31

Œuvre musicale qui doit être lue en prêtant une oreille acérée aux BRUITS de la montagne d'ici.
Mieux : il faut le PRONONCER A VOIX HAUTE pour en saisir tout le suc !

LES QUATRE SAISONS
CONCERTO EN SOL SKIEUR
.
par Antonio VIVLAVI (1678 – 1741)
.
Prélude :
.
UT créance laxiste
RÉsona les cyclistes
MIrabelle au rhum
FAbuleux tueur d’hommes
SOLvant polluant
LAbia du rectum
Saint Iohan sébastian
Back

.
Au tout début c’est le silence…
Et puis, dégel, un ru commence
A murmurer. Continuo
De l’eau qui sourd en glissando…
.
Au tout début, c’est la patience…
Et puis, réveil, un veau balance
Sa dissonance. Allégretto
Va mon trouppo vers les coteaux…
.
Bugle et sonnaille, en renaissance,
Rut et bataille, ils sont en transes :
Sonnette ou cloche, en gruppetto,
Tinte ou résonne aux prés là-haut…
.
Flûte et hautbois, en résonance,
En stéréo, haute fréquence,
Accompagnés au piano,
Traduisent bien ce baroco…
.
.
.
Plus tard sous le soleil, en sur-brillance,
Dans les airs surchauffés, c’est la stridence
Du criquet du grillon, duo en do
Qui colle au souvenir, arioso…
.
Soudain gifle un éclair. Sa fulgurance,
Le grondement qui suit, la violence
Des basses continues, par leur écho,
Jettent partout l’effroi, furioso…
.
Oyez gronder l’orchestre, à l’évidence
Conçu pour la fureur, la virulence
Des typhons wagnériens, fortissimo…
Brromm dit la timbale et…au da capo !
.
Oyez rugir le jazz, ses turbulences
Ses coups de batterie, sa truculence
Ses cuivres gueulando degueulando…
Rrriss dit la cymbale et… au grand galop !
.
.
.
Et plus tard en saison, cliquetis en cadence
Tapotis obsédants, nids d’insomnuits intenses…
Bruits infinis de pluie comme un petit marteau
Qui bat sur le cortex, infernaux staccatos !
.
Puis une nuit, plus rien. Enfin, dodo immense !
A l’aurore, ô bonheur, on comprend le silence :
Moteur du chasse-neige, imposant crescendo,
Hurlement de tuyère et puis decrescendo…
.
A l’aurore, ô malheur, horrible pénitence,
Un raclement, un coup de rein, une relance,
Voilà ce qui s’appelle entreprendre un solo
A la pelle, en mesure, à trois temps. Au tempo !
.
Ici pour illustrer, il y a redondance :
Pizzicato poignant, soprane en défaillance,
Prélude et partita pour violons altos,
Très long chœur monautomne et langueur des sanglots…
.
.
.
Enfin, le ski ! Quand on s’élance
C’est le plaisir, la jouissance…
Sur les monts blancs, eldorados,
Des crissements… Moderato…
.
Prêtons l’oreille à la cadence
Du téléski. Prenons conscience
Des tintements sur les métaux :
Perche en retour, clang, vibrato…
.
Et du ronron, interférence
Des moteurs hauts, intermittence
Des canons à…neige à gogo…
Foin du silence et des agneaux !
.
Tâchons d’entendre, avec patience,
Faisant gros dos, la décadence :
Orgue sériel, creux du tuyau
Ne se font pas dodécadeaux…
.
.
.
Pause et soupir… on recommence ?
Au tout début… c’est le silence…
Des résurgences… des pétulances,
Des lactescences… des discordances…
Et peu à peu… voyez plus haut :
Des adagios… des allégros,
Du bel canto… puis du pipo…
Bien souvent du… tarabiscot !
.
gypoete
Revenir en haut Aller en bas
stellamaris
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 15347
Age : 55
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Les quatre saisons   Mer 6 Jan - 6:39

Merci pour ce magnifique partage ! Avec toute mon amitié.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.stellamarispoemes.com
 
Les quatre saisons
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les quatre saisons
» Salade croquante quatre-saisons
» Under the greenwood tree (Quatre saisons à Mellstock)
» Charmant des quatre saisons
» Quatre saisons...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POESIS :: Ruche du néo-classique-
Sauter vers: