Amitiés poétiques sans frontières
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion


Partagez | 
 

 Zahra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maalik
Apécien
Apécien
avatar

Masculin Nombre de messages : 2257
Age : 53
Date d'inscription : 04/12/2012

MessageSujet: Zahra   Mar 3 Nov - 22:49

L'eau en jets gicle dans la fontaine qui brûle son lit, dans le pré, au bas de la falaise. Sur la berge, le bûcheron ahane de bonheur au-dessus du poirier offert, au regard suppliant qui l'aspire, comme un cavalier arabe devant une oasis. Il fait beau, frais et, en même temps, chaud. Zahra se lève, lascive. Elle se dirige vers la plage, se déhanchant comme une déesse. Les vagues blanches, qui semblent pressées de la recevoir, se bousculent, s'écrasent à ses pieds. Elle entre dans l'eau jusqu'à ce qu'elle lui arrive au bassin puis plonge, s'étend comme un squale. Sans un regard dans le dos, sachant qu'il la suivra dans les tiédeurs de l'océan.
Ce rituel, ils le vivent, le sacralisent chaque année à la nouvelle lune lorsque le printemps passe le témoin à l'été pour les prochains jours et nuits de garde. C'est le jour de leur union. Il y a déjà deux cent quarante lunes de cela, la première nuit.
Brusquement, Zahra se réveille, secouée, le corps tout en sueur. Elle se leva du lit pour aller dans la salle de bain. Comme toujours, dans ces cas là, la bombe vieillissante laissa couler l'eau dans la grande baignoire en forme de coeur jusqu'au cou pour ensuite s'y couler tout doucement. Elle teste d'abord la température de l'eau avec son pied gauche en y trempant le bout de ses orteils. Si cela convenait, toute la jambe suivait puis la droite faisait suivre le reste du corps. Zahra restait environ quarante cinq secondes debout avant de s'appuyer sur les bras pour glisser dans l'eau. Là, elle ressassait, avec l'eau, qu'elle croyait l'écouter, des souvenirs indicibles des moments de miel. Mais depuis, le ciel semble lointain avec ses étoiles bleues et son drap laiteux. Plus de piment ni sel pour accompagner ses nuits devenues plus longues, mornes et mouvementées. Comme ce soir-là. Un miel de fiel. Une véritable tourmente grise...jusqu'au réveil...

- « S'il arrivait que la température soit mal appréciée, que faisait Zahra ? », demanda Bambi, le regard pressant vers Ardo...

Ardo ne répondit pas tout de suite à la question de son amie....
(...)

31 octobre 2015

Maalik Sy avec AL'Prose ( LES HUMAINS)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bundu-kumba.org
Maalik
Apécien
Apécien
avatar

Masculin Nombre de messages : 2257
Age : 53
Date d'inscription : 04/12/2012

MessageSujet: Re: Zahra   Mar 3 Nov - 22:55

Extrait d'un texte en cours : projet de roman en vers et prose...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bundu-kumba.org
stellamaris
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 16076
Age : 56
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Zahra   Mer 4 Nov - 11:37

Un ouvrage alléchant ! Avec toute mon amitié.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.stellamarispoemes.com
Maalik
Apécien
Apécien
avatar

Masculin Nombre de messages : 2257
Age : 53
Date d'inscription : 04/12/2012

MessageSujet: Re: Zahra   Mer 4 Nov - 17:08

Merci infiniment, Stellamaris !

Avec toute mon amitié.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bundu-kumba.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Zahra   

Revenir en haut Aller en bas
 
Zahra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La petite Danseuse (Zahra)
» Dirham de Abd-al-Rahman III (Madinat al-Zahra, 342 H)
» Un acrostiche comme cadeau
» Une brève présentation..
» Joyeux anniversaire Monsieur YASH CHOPRA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POESIS :: Ruche des pages personnelles :: Maalik :: Recueil-
Sauter vers: