Amitiés poétiques sans frontières
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion


Partagez | 
 

 Entre la vie et l'amour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Khris Anthelme
Apécien
Apécien
avatar

Masculin Nombre de messages : 7546
Age : 64
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Entre la vie et l'amour    Lun 15 Oct - 20:15

Entre la vie et l'amour


Il était un petit homme aux pas indécis
Qui cherchait l’aventure et non les raccourcis,
Sur son nuage, seul, il défiait les cimes.

L’œil toujours avisé, le monde semblait flou !

« Quand vais-je m’arrêter » disait-il, « les abîmes
J’ai frôlé, mes tombeaux sont remplis, fer usé
Je traîne un lourd fardeau par les cieux accusé,
De quoi ? Nul ne le sait… ! Mes pleurs sont légitimes… ! »

L’univers en parlait, mais le ciel était flou !

Jusqu’à ce qu’un matin, hurlant pis que le loup
Au fond du bois, posant le regard sur le dôme
Il cria, « Toi là haut, me prends-tu pour un fou,
Viens calmer mes hivers, mon coeur sent le grisou,
Prête-moi les soleils cachés dans ton royaume… ! »



******

2

« Prête-moi les soleils cachés dans ton royaume,
Te souviens-tu de moi, déjà quand j’étais môme
Je te priais, vers qui ton oeil as-tu tourné ?

Voudrais-tu m’imputer les errements du monde ?

Serais-je responsable à jamais d’être né
Dans ce fol univers ? Dis-moi, toi qui feuillettes
Le grand livre des cieux, qui nous ment ? Tu nous jettes
En pâture aux foutoirs, le siècle est-il damné ?

Devrais-je supporter les bavures du monde ?

Mon épaule est trop frêle et ma plaie est profonde
De voir ces appauvris en quête d’un repas,
Une telle sentence est, ma foi, bien immonde.
Ne vois-tu, je suis las, mon âme vagabonde
Injustement, vers où diriges-tu mes pas ? »



******

3


« Injustement, vers où diriges-tu mes pas ? »
Le petit homme avait perdu la face, et pas
Un son de cloche à l’horizon, de signe en vue !

« Où cours-tu galopin ? » Lui dit un mendigot,

« Je suis pressé, » Répondit-il « Car sa venue
Est proche, il ne me faut rater le dernier soir
Me contraignant encor d’éteindre l’encensoir,
Là-bas, dans le brouillard, la nuit reste imprévue ! »

« Ne crains rien » Répliqua le brave mendigot !

« Vois, les cieux sont absents », mâchouillant son mégot,
« L’aurore attend toujours que vienne un crépuscule,
Surtout ne mets les pieds dans le même sabot,
Tu risquerais de t’écraser sur un tombeau
Y déposant bon gré mal gré ton matricule… ! »



******

4


« Y déposant bon gré mal gré ton matricule… ! »
« Nul embarras l’ami, mon allure calcule
Les obstacles, la vie est un constant séchoir. »

Souffla le petit homme, étonnant le pauvre être

Surpris de voir qu’un pas lui tenait le crachoir
En lui donnant un regard franc de son nuage,
Car l’aide avait l’œil clos et la parole en cage ;
Il est vrai cependant, que de son beau perchoir

L’on ne voit les défauts, d’où le déclin de l’être.

La cécité préside exhibant le paraître,
Ne se vêt que de fiers accents sans volonté,
Certains s’attribuant la fonction de maître
Ne méritant pour plat que du chardon à paître,
Mais un jour s’en iront, suppliant la bonté.



******

5


« Mais un jour s’en iront, suppliant la bonté ; »
Vinrent des successeurs nous jouant « L’éhonté »,
Mettant en scène un seul acte, une fourberie ».

Le petit homme encore un pied dans le ruisseau,

Les manches relevant en toute effronterie,
Sur les genoux se mis puis, s’adressant à Dieu
Lui dit, « Mais quand vas-tu déserter ce milieu »
Je voudrais sous mes pas une route fleurie,

Un vrai jardin d’hiver où coule un vrai ruisseau,

Or je n’ai que mes pleurs pour abreuver mon seau,
Ne veux-tu m’assister j’ai besoin d’une flamme,
Mon sein grelotte et se débat dans son berceau.
N’aurais-tu de pitié ? Dans un mince faisceau
Pour toute attention me faut-il rendre l’âme… ? »


******

6

« Pour toute attention me faut-il rendre l’âme… ? »
« N’as-tu fini de chevroter, brebis infâme,
Je vous avais donné de mes prés les meilleurs, »

Répliqua l’éternel du plus haut de ses nues.

« Des monts, des lacs, des bois, l’arome de mes fleurs,
Mais qu’en avez-vous fait, des zoos, des cimetières,
Alors toi, fils d’humain, me tonner tes prières
Tu te permets, apprends à lire dans tes pleurs

Avant de me sommer en critiquant les nues.

Tu ne dois piétiner sur les heures chenues,
Tes pas t’indiqueront sans heurt le bon chemin
Qui mène vers l’amour, prends garde aux malvenues,
Elles conduisent vers la croix aux avenues
Où l’on pleure à jamais les jours sans lendemain… !


******
7

« Où l’on pleure à jamais les jours sans lendemain… ! »
« Je viens d’éclore, et le combat semble inhumain,
L’on m’a créé sans passion, est-ce ma faute ?

Tu le savais pourtant que mon sort serait laid ! »

Répondit le petit insolent tête haute !
« Pourquoi ne fais tu rien, dis, pour me dépêtrer
De cette vie où je patauge à tort, entrer
Dans l’existence avec un mors sur la quenotte,

Ne trouves-tu cela dur, pour ne dire laid ?

Me privant de ce sein qui sentait le bon lait,
Souviens-t’en, cherche bien, c’est toi qui le temps gères,
Pourtant je fus béni, te croire il le fallait,
Sur ce je n’ai failli ; pourrais-tu s’il te plaît
M’offrir deux ou trois rais pour calmer mes chimères… ! »


******

8


« M’offrir deux ou trois rais pour calmer mes chimères… ! »
Quand soudain, une voix déroula ses tonnerres,
« Comprends-moi frêle agneau, j’avais tant à guérir, »

Tu ne montrais le nez, que je voyais bien pire,

Tes frères par milliers en bas j’ai vu périr,
Combien j’ai du calmer les esprits sur ton globe,
Noyant les feux afin que la mort se dérobe,
Tant l’azur s’empourprait pour tout ce sang bénir.

Alors vois-tu, ton cas présentement n’est pire,

Mais que puis-je dis-moi pour apaiser ton ire ?
Hâtes-toi, ma présence est rare en ce moment,
Le monde est infidèle, est prêt à tout occire,
N’entends-tu ses éclats ? Chacun veut son empire,
Je reste vigilant, même la foi me ment !


******
9


« Je reste vigilant, même la foi me ment,
Pour un mot de travers l’on meurt atrocement,
Chaque jour que je crée une ombre le démonte !

Je n’ai de cesse à faire et refaire à nouveau !

Tu ne fais que gémir, mais moi vos maux j’affronte,
Crois-tu que je sois las comme tu le deviens,
Me résonnent vos cris et sur vos pleurs je viens
Pour vos drapeaux repeindre aux couleurs de la honte !

Je n’ai de cesse à faire et refaire à nouveau !

Sois patient, certains envieront ton niveau !
Mon œuvre est sans dessus dessous, est avachie,
L'erg redoutant, le ru s'éprend du caniveau !
L’opinion s’égare et s’étend comme un veau
Epiant le voisin qui clame l’anarchie ;


******
10


« Epiant le voisin qui clame l’anarchie ! »
« Comment te croire encor, la limite est franchie,
Dénombrant mes fardeaux je nage au fond d'un puits ! »

Proféra l’innocent troublé par la réplique.

« D’ascendance privé, je clopine depuis,
Sur de longs hivers, chu comme un fruit en rupture,
Contraint à me forger sur l’échine une armure
N'ayant plus de ramille où prendre mes appuis.

Toi qui sais tout d'ici, complète ta réplique ?

Devrais-je me poser dans un monde empirique
Qui déjà me convoque à la rébellion
Assis entre les lois d’un passage biblique,
Ou boitiller d’un pied car l’autre sans logique
Me faussera les sens jouant le trublion ? »


******
11


« Me faussera les sens jouant le trublion ? »
« Je ne force quiconque à calmer le lion
Qui rugit dans son coeur, ni non plus à me croire,

Raisonne au fond de toi ! » répliqua l’absolu !

« Et tu seras surpris en vivant ton histoire
Qui ne sera que belle enfilant tes raisons.
Si par hasard, tu perds le fil de tes saisons,
Je reviendrai les rappeler en ta mémoire.

Prends ton vol et vois humble, » insista l’absolu !

« Mais ne sois dans ta vie un homme irrésolu.
Gardes-toi de blâmer une mauvaise graine,
Ça ne t’apporterait qu’un honneur superflu.
Fais de ta destinée un espoir qui soit lu,
Mais non, au grand jamais, n’utilise la haine… ! »



******
12


« Mais non, au grand jamais, n’utilise la haine… ! »
Sur ces mots accordés sur une voix lointaine,
Le petit homme assis sur sa valise enta

Sur sa pensée une gageure. Ouvrant la porte

Au grand dam, jamais plus il ne se lamenta
En faisant son parti pour classer la misère
Au seuil de l’existence. Eludant la colère
De sa peine avec soif, l’ardeur l’alimenta.

Escaladant les plus hauts murs qui n'ont de porte,

De fer devint son train, son âme bien plus forte
Prenant aux carrefours du temps d'autres là-bas.
Parfois, l'égarement ramenait une escorte,
Son mors grinçait, mais lui, restait toujours accorte,
Soignant son pas pour que son front ne soit trop bas.


******
13


« Soignant son pas pour que son front ne soit trop bas. »
Sous son œil, plus un pleur ne fit de branle-bas,
Pourtant le glas encor lui tinta sa complainte.

De lui disent certains, « Est fait de roc son cœur ! »

Tant de flots il a dû jadis verser, que ceinte
De glace est sa prunelle au devant d’un tombeau ;
Mais il a des éclats, pour ne dire un flambeau
Dans les yeux qui lui fait fondre aujourd’hui sa crainte,

Son aura va plus loin que les cris de son cœur !

Qui lui transmit ce don, ce fort intérieur,
Ce sens dissimulé refoulant une larme
Dans le creux de son sein, comme tout bon prieur
Le ferait prudemment sans signe extérieur
Dans le son du silence et non dans le vacarme… ?


******
14


« Dans le son du silence et non dans le vacarme… ? »
Qui bien mieux que lui sait que la mort n’a de charme,
Même en la fleurissant d’un chrysanthème en pleurs ?

A ses yeux, rien n’est pis qu’un voeu de cimetière !

Avant qu’une âme parte, il lui porte des fleurs
Pour qu’elle se souvienne une fois dans la tombe,
Qu’un sourire de rose est comme une palombe
Qui sous son aile amène une paix sans douleurs.

« Mes pas se sont lassés des bruits de cimetière,

Mis à part ses reflets, sans éclat est la pierre, »
Dit-il, « quoi de plus froid qu’une stèle au soleil. »
Chassons ce vent mauvais et changeons de clairière,
La terre suffira pour m’être nourricière ! »
Clamait en lui son cœur ; l’espoir vit son éveil… !



******
15


« Clamait en lui son cœur ; l’espoir vit son éveil… ! »
En peu de temps, l’amour le tira du sommeil.
Mais attendons un peu pour connaître la suite.

Car entre deux, son pas lui fit faire un grand saut !

« Ce n’était » disait-il « pour assurer ma fuite,
Mais pour réaliser sur le sort un combat »
Poursuivant sa raison jamais il ne tomba,
L’échine ne courbant devant l’oeuvre fortuite,

Il avait tant appris à ne choir sur un saut.

Parfois un souvenir revenait à l’assaut,
Sur le champ il coupait court franchissant les failles
Afin de rebondir, de ne remplir son seau ;
Ayant jadis lapé du fiel dans un ruisseau,
Un goût amer dormait au fond de ses entrailles !


******
16


« Un goût amer dormait au fond de ses entrailles ! »
Il marmonnait alors craignant les représailles,
« Plus tu ne me mordras, basse calamité,

Je ne laisserai pas ton miasme en découdre,

Fouine ailleurs, mon œil prône l’aridité,
De ton rang il fait fi. Si se vide ma poche,
Je n’ai de plomb mais de l’ardeur dans la caboche
Qui prêchera toujours par sa témérité.

Cependant je t’attends si tu veux en découdre,

Dispose mon esprit d’un petit grain à moudre,
Il n’est bien mûr encor, ni non plus trop savant,
Mais je puis t’assurer qu’il peut réduire en poudre
De toi le plus mauvais, le faire se dissoudre
Au plus profond de lui, son sel est bon solvant ! »


******

















Dernière édition par Khris Anthelme le Ven 7 Déc - 22:09, édité 44 fois
Revenir en haut Aller en bas
stellamaris
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 15937
Age : 56
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Entre la vie et l'amour    Lun 15 Oct - 20:58

Une série superbe, Khris ! Avec toute mon amitié.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.stellamarispoemes.com
Khris Anthelme
Apécien
Apécien
avatar

Masculin Nombre de messages : 7546
Age : 64
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: Entre la vie et l'amour    Lun 15 Oct - 21:21

Merci infiniment Stellamaris,

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entre la vie et l'amour    Mar 16 Oct - 5:15

une couronne émouvante, profonde et poétique, bravo khris!
bisous
Revenir en haut Aller en bas
Khris Anthelme
Apécien
Apécien
avatar

Masculin Nombre de messages : 7546
Age : 64
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: Entre la vie et l'amour    Mer 17 Oct - 14:47

Merci de tout coeur Domi,

Bises
Revenir en haut Aller en bas
minos

avatar

Masculin Nombre de messages : 263
Age : 69
Date d'inscription : 23/11/2009

MessageSujet: Re: Entre la vie et l'amour    Mer 17 Oct - 15:02

Compliments, Khris. Cela me fait penser à des psaumes. Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Khris Anthelme
Apécien
Apécien
avatar

Masculin Nombre de messages : 7546
Age : 64
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: Entre la vie et l'amour    Mer 17 Oct - 15:06

Merci infiniment Minos,
Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Khris Anthelme
Apécien
Apécien
avatar

Masculin Nombre de messages : 7546
Age : 64
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: Entre la vie et l'amour    Mer 17 Oct - 20:34

Pour ceux qui suivent, les sonnets 7, 8 et 9 viennent d'être ajoutés,
Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
stellamaris
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 15937
Age : 56
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Entre la vie et l'amour    Mer 17 Oct - 20:48

Et la série continue, tout aussi superbe, par cette explication entre le Créateur et sa créature...

Les deux premiers vers du quintil du sonnet 9 sont toutefois à revoir :
Comme le premier vers est construit, du aurais du écrire "Être patient", ce qui aurait rajouté une syllabe ;
Comme le deuxième vers est construit, tu aurais du le terminer par "s'avachit" (indicatif), ce qui aurait cassé la rime

Avec toute mon amitié.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.stellamarispoemes.com
Khris Anthelme
Apécien
Apécien
avatar

Masculin Nombre de messages : 7546
Age : 64
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: Entre la vie et l'amour    Mer 17 Oct - 21:20

Merci infiniment Stellamaris pour ton commentaire et la correction, c'est vu pour "avachie", mais je ne vois pas pour "Sois patient",

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
stellamaris
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 15937
Age : 56
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Entre la vie et l'amour    Mer 17 Oct - 21:26

Si par "je ne vois pas", tu veux dire que tu ne comprends pas ma remarque, je précise : Tu as mis "Sois patient" comme sujet de "est" ; il faut faire du verbe "Sois" un nom verbal, c'est à dire un infinitif, pour qu'il puisse être sujet de "est". Si tu veux dire que tu ne vois pas de solution, laisse reposer, la nuit porte conseil !

Avec toute mon amitié.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.stellamarispoemes.com
Khris Anthelme
Apécien
Apécien
avatar

Masculin Nombre de messages : 7546
Age : 64
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: Entre la vie et l'amour    Jeu 18 Oct - 6:53

Merci infiniment Stellamaris pour ces précisions, en effet la nuit m'a porté conseil, j'ai modifié,

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
stellamaris
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 15937
Age : 56
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Entre la vie et l'amour    Jeu 18 Oct - 7:35

En effet c'est maintenant parfait ! Avec toute mon amitié.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.stellamarispoemes.com
Khris Anthelme
Apécien
Apécien
avatar

Masculin Nombre de messages : 7546
Age : 64
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: Entre la vie et l'amour    Jeu 18 Oct - 17:08

Voilà le 10,
Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
stellamaris
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 15937
Age : 56
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Entre la vie et l'amour    Jeu 18 Oct - 18:47

Toujours magnifique, Khris ! Juste un détail : Le "Sur" du v.2 du quatrain est de trop. Que dirais-tu de "De longs hivers, tombé comme..." ?

Avec toute mon amitié.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.stellamarispoemes.com
Khris Anthelme
Apécien
Apécien
avatar

Masculin Nombre de messages : 7546
Age : 64
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: Entre la vie et l'amour    Jeu 18 Oct - 19:02

Un grand merci Stellamaris, pour ton commentaire et ta proposition, mais c'est bien ce que je veux dire, "depuis que privé d'ascendance, je clopine sur de longs hivers" j'aurai du mettre une virgule après "depuis",
Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
stellamaris
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 15937
Age : 56
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Entre la vie et l'amour    Jeu 18 Oct - 19:38

C'est en effet plus clair ainsi, Khris ; avec toute mon amitié.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.stellamarispoemes.com
Khris Anthelme
Apécien
Apécien
avatar

Masculin Nombre de messages : 7546
Age : 64
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: Entre la vie et l'amour    Jeu 18 Oct - 21:04

Poursuivons avec le sonnet 11,
Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
stellamaris
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 15937
Age : 56
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Entre la vie et l'amour    Ven 19 Oct - 5:19

Toujours aussi superbe, Khris !

Quelques remarques :
* v.3, "à me croire"
* Manque quelques guillemets
* dernier vers, "Mais non, au grand jamais"

Avec toute mon amitié.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.stellamarispoemes.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entre la vie et l'amour    Ven 19 Oct - 5:36

Phylosophique cher Khris! : "mais non au grand jamais n'utilise la haine"...
bon à lire et à relire
bisous!
Revenir en haut Aller en bas
Khris Anthelme
Apécien
Apécien
avatar

Masculin Nombre de messages : 7546
Age : 64
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: Entre la vie et l'amour    Ven 19 Oct - 7:17

Merci infiniment Stellamaris pour ton commentaire et ton bon coup d'oeil,
Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Khris Anthelme
Apécien
Apécien
avatar

Masculin Nombre de messages : 7546
Age : 64
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: Entre la vie et l'amour    Ven 19 Oct - 7:18

Un grand merci Domi,

Bises
Revenir en haut Aller en bas
Khris Anthelme
Apécien
Apécien
avatar

Masculin Nombre de messages : 7546
Age : 64
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: Entre la vie et l'amour    Ven 19 Oct - 13:42

J'ai modifié le titre pour qu'il corresponde au prochain tome,

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Khris Anthelme
Apécien
Apécien
avatar

Masculin Nombre de messages : 7546
Age : 64
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: Entre la vie et l'amour    Ven 19 Oct - 18:34

Et voici le douzième,

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
stellamaris
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 15937
Age : 56
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Entre la vie et l'amour    Ven 19 Oct - 18:57

"Le petit homme" Avance à grands pas sur le chemin de la sagesse, Khris ! Magnifique ! Avec toute mon amitié.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.stellamarispoemes.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entre la vie et l'amour    

Revenir en haut Aller en bas
 
Entre la vie et l'amour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 9Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les femmes Africaines face au mariage mixte
» Andreï Makine
» THE GLADES
» K-On!
» AMOUR ENTRE UNE MERE ET SON FILS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POESIS :: Ruche des séries :: Khris Anthelme-
Sauter vers: