Amitiés poétiques sans frontières
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion


Partagez | 
 

 La légende de la ville d'Ys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
stellamaris
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 15937
Age : 56
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: La légende de la ville d'Ys   Ven 12 Aoû - 16:59

En guise de variante, j'ai mis le sonnet maître au début de la couronne au lieu de le mettre à la fin

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La légende de la ville d'Ys

Sonnet maître – La légende

Gradlon le grand de Cornouaille
Aimant sa fille à la folie,
L’Amour excessif, toujours lie ;
Quel sort funeste ! Et l’on crie « Aïe,

Quel malheur ! » Chaque cœur tressaille :
« Dieux ! Quelle cruelle ordalie !
Ys, sous les flots, ensevelie ;
Voilà, son peuple est à la baille ! »

« Châtiment ! », prêche le recteur ;
« Un exemple pour le pécheur ;
Qu’il renie enfin sa malice ! »

Dahud ricane sous les flots :
« Ahès, est ma libératrice,
La gardienne de ces enclos ! »

1 – Le roi Gradlon

Gradlon le grand, de Cornouaille
Était un sage souverain ;
Tous craignaient sa poigne d’airain
Quand il partait à la bataille !

L’ennemi vaincu, crie, et braille
« Nous sommes perdus ! Suzerain,
Pardonne-nous ! » Mais lui, serein,
Fait ses vassaux de la canaille !

Oncques ce roi ne trébucha,
Toujours agile, comme un chat,
Dans les guerres, la politique …

Sa sagesse fut abolie,
Il a chu – Passion épique –
Aimant sa fille à la folie !

2 - Dahud

Aimant sa fille à la folie,
Il lui fit un présent divin,
Car « “ Moins ” », disait-il, « serait vain !
Elle est si belle et si jolie,

Et si noble ; “ moins ” l’humilie ! »
Il lui donna donc, pour ses vingt
Ans, cette ville ; l’écrivain
Osant la chanter, la spolie,

Car même le superlatif
Tressaille, puis devient poncif …
Je n’ose la glossolalie …

Non, tout mot prend peur et se tait !
Pour toujours, sa raison partait …
L’amour excessif, toujours, lie !

3 – Les racines du drame

L’amour excessif, toujours lie,
Gradlon fut pris de cécité …
Dahud régnait sur la cité
En païenne, comme Athalie

Que fustigeait le grand Elie ;
Et Gwénolé, cet exalté,
En rageait, par l’ire emporté !
Le calice, jusqu’à la lie

Entre les deux fut bientôt bu ;
Tôt, la princesse et le barbu
Par le mot se désentripaillent …

Quelle âpreté dans ce conflit !
Ainsi, le drame fait son lit,
Quel sort funeste ! Et l’on crie « Aïe ! »

4 – Conflit de grands

Quel sort funeste ! Et l’on crie « Aïe,
Comment cela va-t-il finir ?
Maudire est plus fort que bénir ? »
Non, ce n’est plus de la rouscaille :

Chacun d’eux, tel de la racaille
Incapable, sauf de haïr,
Le cœur fermé, n’a qu’un désir :
Que son rival crève ou défaille !

Le dénouement sera sanglant ;
En otage, le cœur tremblant,
Le bon peuple, vile piétaille,

Quand les grands luttent, ombrageux,
N’en comprend guère les enjeux …
Quel malheur ! Chaque cœur tressaille !

5 - Ordalie

Quel malheur ! Chaque cœur tressaille !
L’Évêque et Dahud divaguant,
En naîtra-t-il un ouragan ?
Hélas ! Voici que chaque ouaille

De leur combat, devient cobaye !
Et, vraiment, c’est inélégant :
Ahès, Christ, brigande et brigand,
Sont enrôlés ! Chacun ferraille !

Et sur la ville, et sur ses ports,
Ils s’affrontent à coup de sorts ;
L’un deux, avec les flots s’allie

L’autre, avec la terre et les vents …
Chanceux seront les survivants !
Dieux ! Quelle cruelle ordalie !

6 - Submersion

Dieux ! Quelle cruelle ordalie !
Que gagner à cet examen ?
Ce n’est un dieu contre l’humain,
Qui le délivre ou l’exfolie ;

Deux astres en périhélie
Trop proches : Leur effet commun,
Annihiler tout lendemain ;
Et l’espérance est abolie !

Voici, l’apocalypse est là ;
Portail ouvert vers l’au-delà
Et c’est en vain que l’on supplie !

La vague vient de nulle part ;
Vois Gradlon qui pleure, hagard,
Ys, sous les flots, ensevelie !

7 – À la baille !

Ys, sous les flots, ensevelie ;
Aucun humain ne la voit plus,
Même par les plus grands reflux,
Mais nul, cependant, ne l’oublie …

Maint barde ou poète publie
Son souvenir, et quand je l’eus
Lu, je fus de douleur perclus !
Ces vers : une image pâlie

Du coup que je pris droit au cœur
Quand j’entendis, pour ma stupeur,
Cette histoire, qui me tenaille

Et m’obsède toujours la nuit,
Depuis lors, et jusqu’aujourd’hui …
Voilà, son peuple est à la baille !

8 – Récits

Voilà, son peuple est à la baille ;
Au long des siècles le récit
De ces jours, s’entend par ici ;
Et même si la voix criaille

D’émotion, vaille que vaille,
Il est bon qu’il en soit ainsi !
Comme il faudrait être ranci
Pour ricaner, avec gouaille !

Ce jour, commença le déclin,
Du pays ; il est orphelin
À jamais de sa capitale …

Mais, profitant de la terreur,
Qui jongle avec, comme une balle ?
« Châtiment ! », prêche le recteur !

9 – Châtiment

« Châtiment ! », prêche le recteur ;
« Dahud était une sorcière
Le cœur arrogant, l’âme fière,
Qui défiait avec aigreur

Jésus, le Christ, notre sauveur !
Elle repoussait la lumière,
Crachait sur l’évangéliaire ;
Et de plus, comble de l’horreur,

Elle tuait, en sacrifice,
Ses amants ; odieux supplice !
Qui donc ouït telle noirceur ?

Que celui dont la faute est ample,
Médite son sort, le contemple !
Un exemple pour le pécheur ! »

10 – Prêche

« Un exemple pour le pécheur,
Que cette immonde tragédie ;
S’il voit comment la perfidie
Est punie, il peut prendre peur

Et, par un sursaut salvateur
Quitter sa conduite étourdie ;
Il entendra la mélodie
Des archanges, quelle splendeur !

Ici-bas, que perdra-t-il ? Rien !
Il trime comme un galérien,
De maléfice en maléfice ;

Pour s’extraire de ce taudis
Et pour goûter au paradis,
Qu’il renie enfin sa malice ! »

11 – Calice

« Qu’il renie enfin sa malice,
Et que les pleurs lavent ses yeux
Tandis qu’il renonce aux faux dieux !
Vite ! Car sinon, la milice

De l’enfer, prépare un supplice
Comme celui dont les aïeux
Qui vivaient en Ys, orgueilleux
Ont bu le douloureux calice ! »

Pour qui se prend-il, l’arrogant ?
Je voudrais lui jeter le gant
Pour médire ainsi de ma reine !

Ahès ! Que son bec reste clos !
Mais elle est stérile, sa haine,
Dahud ricane, sous les flots !

12 – Sirènes

Dahud ricane, sous les flots
Car tous ses gens furent sauvés,
Ainsi qu’elle, vous le savez,
Dans le pays des cachalots !

Ils ne craignent plus les complots ;
Tritons, sirènes, préservés
À jamais de tous les Yahvés
Usurpateurs, ces mégalos !

Ils chantent toujours la louange
De celle qui, mieux qu’aucun ange
Les garda, les mit à l’abri ;

La princesse conduit l’office
En clamant, comme il est prescrit :
« Ahès est ma libératrice ! »

13 – Office de louange

« Ahès est ma libératrice
Et chaque jour, je la louerai,
La bénirai, la chanterai !
Que tout le peuple, de l’abysse

Sauvé, chante avec moi, qu’il bisse
Et trisse, à jamais sans arrêt
Ce tout nouvel hymne secret
Que m’enseigna ma bienfaitrice !

Oui, pour les âges infinis
Nous chanterons ces jours bénis ;
Nous avons vu venir notre heure,

Bien amers étaient nos sanglots ;
Elle n’a point permis qu’on meure,
La gardienne de ces enclos ! »

14 – Sur les tours de la Cathédrale

La gardienne de ces enclos
Ne bénit pas que la princesse !
Elle n’eût, par suite, de cesse
– Pour bien se moquer des calots,

Ces robes noires, teints pâlots, –
De manœuvrer avec adresse
Pour que le Roi – n’est-ce prouesse ? –
Reçoive, du clergé, les los.

Sur les tours de la Cathédrale
De Quimper, vois sa face pâle
Qui domine, ironiquement,

L’évêque et toute sa prêtraille !
Pareille revanche ne ment,
Gradlon le grand, de Cornouaille !

Stellamaris


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par stellamaris le Lun 5 Sep - 16:36, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.stellamarispoemes.com
Khris Anthelme
Apécien
Apécien
avatar

Masculin Nombre de messages : 7546
Age : 64
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: La légende de la ville d'Ys   Ven 12 Aoû - 20:16

Superbe et impressionnant Stellamaris, du grand art !

Sonnet 9

Et crachait sur l’évangéliaire ; (é_van_gé_li_air, il te suffirait de ôter le "Et")

Amitiés et encore bravo
Revenir en haut Aller en bas
stellamaris
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 15937
Age : 56
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: La légende de la ville d'Ys   Ven 12 Aoû - 20:20

Merci de tout coeur, Khris ! Je vais corriger selon ta suggestion.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.stellamarispoemes.com
Vénusia
Apécienne
Apécienne
avatar

Féminin Nombre de messages : 3010
Age : 64
Date d'inscription : 16/05/2011

MessageSujet: Re: La légende de la ville d'Ys   Ven 12 Aoû - 20:31

Ainsi présenté j'aime bien, ainsi on voit bien les sonnets reliés les uns aux autres, en octo si je ne me trompe.
bravo,un très beau travail.
amitié ☀
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://au-pres-d-aphrodithe.eklablog.com
stellamaris
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 15937
Age : 56
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: La légende de la ville d'Ys   Ven 12 Aoû - 21:18

Merci de tout coeur, Vénusia !

Bises !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.stellamarispoemes.com
Flormed
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 10179
Age : 70
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: La légende de la ville d'Ys   Ven 12 Aoû - 22:53

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://flormed.e-monsite.com
stellamaris
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 15937
Age : 56
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: La légende de la ville d'Ys   Sam 13 Aoû - 0:10

Merci de tout coeur, très cher ami ! Toute mon amitié.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.stellamarispoemes.com
Flormed
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 10179
Age : 70
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: La légende de la ville d'Ys   Lun 22 Aoû - 23:12

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

lien SWF

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Flormed le Mar 23 Aoû - 16:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://flormed.e-monsite.com
Flormed
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 10179
Age : 70
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: La légende de la ville d'Ys   Lun 22 Aoû - 23:16


Pour télécharger diapo PPS

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


lien PPS

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Flormed le Mar 23 Aoû - 16:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://flormed.e-monsite.com
stellamaris
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 15937
Age : 56
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: La légende de la ville d'Ys   Mar 23 Aoû - 5:29

Merci de tout coeur, très cher ami, pour cette magnifique mise en forme ! Toute mon amitié.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.stellamarispoemes.com
jc-blondel
Apécien
Apécien
avatar

Masculin Nombre de messages : 1614
Age : 62
Date d'inscription : 24/10/2008

MessageSujet: Re: La légende de la ville d'Ys   Mer 24 Aoû - 12:11

bravo stell
amities
jc
Revenir en haut Aller en bas
stellamaris
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 15937
Age : 56
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: La légende de la ville d'Ys   Mer 24 Aoû - 16:43

Merci Jean-Claude ! Toute mon amitié.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.stellamarispoemes.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La légende de la ville d'Ys   

Revenir en haut Aller en bas
 
La légende de la ville d'Ys
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Légende de la Ville d'Ys - Charles Guyot
» La légende bretonne de la ville YS
» Légende la fondation de Décharonia
» Rocky Balboa : Une légende s'écrit jusqu'au dernier round.
» Kinshasa est AVANT DERNIERE ville la moins sûre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POESIS :: Ruche des Couronnes :: Couronnes de sonnets irréguliers-
Sauter vers: