Amitiés poétiques sans frontières
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion


Partagez | 
 

 Du berceau au tombeau. (couronne 2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Flormed
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 10225
Age : 70
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Du berceau au tombeau. (couronne 2)   Sam 30 Juil - 23:33

Du berceau au tombeau.



01
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Joli bout de chair.


On vient, tout nu, ne sachant que crier ;
Une âme dans les langes ;
Des bras aux seins, les mains en beau collier
Pour une mère aux anges.

On suce, on dort, on est au paradis,
Sans nul souci de l'heure,
Ni de l'endroit ; grand palais ou taudis.
Quand on a faim, on pleure.

Bercé, choyé, de tendresse, bordé...
Linge blanc, parfumé, sauvegardé,
On est pris comme idole.

On a tous fait, des nôtres, le bonheur ;
On fut leur petit chou, tant aimé, leur
Joli bout de chair molle.


02
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ange à bec ouvert

Joli bout de chair molle,
D'où vient le sang coulant dans tes vaisseaux ?
Bel oiseau qui s'envole
Du nid, qui t'a porté l'eau des ruisseaux ?

Qui t'a mis ta pitance
Dans le jabot ? Tu ne faisais qu'ouvrir
Le bec à l'abondance
De ce que l'on cherchait pour te nourrir.

C'est ainsi que nous sommes
Au début, nous les hommes !
On naît tous nus, sans logis ni grenier.

Nourrisson, bouche ouverte
A la tétine offerte,
Ange muet qui dort dans un panier.


03
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Pour un mot.

Ange muet qui dort dans un panier,
Sous l'œil plein de tendresse
D'une mère chantant l'amour entier
A voix de poétesse ;

Que de soins prodigués soir et matin
Par cette âme sublime
Pour un seul mot : maman, le beau festin
Pour son cœur magnanime.

Ce mot l'as-tu, pour elle, fredonné
Après l'avoir, de joie, assaisonné ?
Tu sais, elle en raffole !

Dis-le puis prend sa main, gentil garçon,
Pour un baiser qui fait rayonner son
Front ceint d'une auréole.


04
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Joyau.

Front ceint d'une auréole
D'or est celui de ta mère au regard
Si doux, à la parole
Dissipant de tes yeux le froid brouillard.

Bijou sur sa poitrine,
Elle t'avait serré pour te chérir
Et, de sa voix câline,
Ton oreille, et ton cœur aussi, remplir.

Histoires et berceuses
Pour tes nuits paresseuses,
Couplet, refrains, que n'a -t-elle pas dit ?

Et va son train notre âge
Tantôt fou, tantôt sage ;
De jour en jour, on croît, pousse, grandit...


05
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Premier prix.

De jour en jour, on croît, pousse, grandit...
Adieu berceau ! on trotte
Dans le jardin, on galope, on bondit,
C'est l'an de la bougeotte !

C'est aussi l'an des jouets à casser,
Des cris, ô tête folle !
Amuse-toi, l'enfance va passer.
Bientôt le banc, l'école !

Et va pour les cahiers, livres, devoirs...
On doit briller comme dix ostensoirs ;
Apprendre à lire, écrire.

En fin d'année, obtenir un bon prix
Pour l'offrir aux parents, pour toi, flétris.
O joie, un doux sourire !


06
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Beau cadeau.

O joie, un doux sourire
Eclaire l'horizon devant leurs yeux ;
Un souffle de zéphire
Parcourt gaîment la clarté de leurs cieux.

Fiers ils sont de la goutte
D'un soir heureux qui vient enjoliver
De son succès la voûte
De leur vie et, leur flamme, raviver.

Comme le temps va vite !
Le chou d'hier mérite
D'être appelé mon grand ; mon beau pandit.

Le puîné vient de clore,
Lors d'un soir gai, sonore,
Le premier an de vie, on applaudit.


07
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Joie immense.

Le premier an de vie, on applaudit,
On chante, c'est la fête !
En partageant des baisers, on se dit :
La vie est ainsi faite !

Le cercle de famille est rayonnant.
La joie est souveraine.
La mère montre un air tant avenant,
Dans sa robe mondaine.

Ses bijoux tant aimés la font vibrer
De bonheur qu'il convient de célébrer
Dans la joie, au délire.

De loin, s'entend un gai roucoulement.
Jusqu'au matin, on danse follement
Autour d'un brin de cire.


08
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Et ça roule !

Autour d'un brin de cire,
Se répand un parfum d'air printanier
Surexcitant le rire
Dont les éclats résonnent, au dernier !

Et passent les années
Telles des fleurs, rieuses le matin ;
Le soir, déjà fanées !
Nos pas sont dirigés par le destin.

Chacun poursuit sa route.
Qu'il l'aime ou s'en dégoûte,
Il doit aller jusqu'à son point final.

Aucune échappatoire !
Entre échec et victoire,
On parcourt les saisons tant bien que mal.



09
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Chance ou déveine.

On parcourt les saisons tant bien que mal
Entre peur et courage,
Parmi des gens rabaisseurs de moral
Ou disant un mot sage.

On aspire aux honneurs, aux gros profits ;
On veut faire fortune.
Dur combat d'où nous sortons déconfits
Sans abondance aucune.

La malchance s'accroche au dos des uns.
Pendant que les veinards sont des tribuns,
On les voit dans la boue.

La vie a fait un partage inégal ;
Sur soie ou sur gadoue,
Le pas s'en va, de l'amont à l'aval.


10
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Un même chemin.

Le pas s'en va, de l'amont à l'aval,
Au train d'une tortue
Au début puis au galop d'un cheval
Toute bride abattue.

Pour vivre, il faut courir, suer à flots
S'esquinter, se détruire
Le corps, passer par mille et un boulots,
Sa sève, à cent feux, cuire.

Ainsi chemine-t-on sans nul répit ;
Le cœur se fend, l'esprit se décrépit.
Plate est toujours la bourse !

Qu'importe, se dit-on, riches et gueux
Ont un même chemin, souvent cendreux,
Vers la fin de la course.


11
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Fatalité

Vers la fin de la course,
Chaque vivant s'avance sûrement
Sachant que s'il débourse
Tout son avoir, ce serait vainement !

On sera de suaire,
Un jour, vêtu ; quelques fleurs, oraison
Puis, remis à la terre.
On y dort seul ; à chacun sa maison !

Finie est toute peine !
Là-bas, plus de déveine !
On abandonne enfants, parents, amour.

On quitte ce bas-monde
Pour une paix profonde.
Un soir, on part ! Adieu le beau séjour !


12
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
L'appel de la terre

Un soir, on part ! Adieu le beau séjour !
Mère la terre appelle ;
Le fossoyeur nous attend au détour,
Maniant pioche et pelle.

Va-t-on laisser son nom en lettres d'or
Sur les traits de l'histoire
Ou loger dans l'oubli sans nul décor,
Sans acte méritoire ?

Bienheureux qui s'en va le front couvert
De beaux lauriers ; frais dont on a souffert,
Que l'au-delà rembourse.

L'humain premier, de glaise fut créé ;
Après trépas, forcément agréé,
On revient à la source.


13
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Au son du glas.

On revient à la source,
Après un long trajet serpentueux,
Vêtu de blanc mesquin ou luxueux,
Sans poches et sans bourse.

Plus besoin de carnet, de passeport !
Ni malle, ni valise,
Ni baluchon ; quand de tout l'on démord,
Plus rien ne s'utilise.

On voyage inconnu, sans titre aucun,
Sans nul galon, sous un vieux nom commun
Dont le sens est macabre.

On part au son du glas, le cœur prêt pour
Le dernier coup de sabre ;
Sans, nullement, espérer de retour.


14
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Fin du galop

Sans, nullement, espérer de retour,
Quand s'éteint la lumière
Au fond des yeux et plane le vautour,
De Mort sur la litière ;

Le calme est roi dans l'esprit qui ternit
Dans sa capsule close ;
La langue à sec se tait, se racornit.
Et le néant s'impose !

Le corps n'a plus d'ardeur ; on perd l'atout.
Une veillée, des cierges, et c'est tout !
On est bon pour la fosse.

Là finit le galop ! Bonjour charnier ;
Adieu donc vie atroce !
On vient, tout nu, ne sachant que crier.



15
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Sonnet Maître

On vient, tout nu, ne sachant que crier ;
Joli bout de chair molle
Ange muet qui dort dans un panier,
Front ceint d'une auréole.

De jour en jour, on croît, pousse, grandit...
O joie, un doux sourire :
Le premier an de vie, on applaudit
Autour d'un brin de cire.

On parcourt les saisons tant bien que mal.
Le pas s'en va, de l'amont à l'aval ;
Vers la fin de la course.

Un soir, on part ! Adieu le beau séjour !
On revient à la source
Sans, nullement, espérer de retour.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Flormed le Lun 13 Fév - 14:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://flormed.e-monsite.com
Flormed
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 10225
Age : 70
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Du berceau au tombeau. (couronne 2)   Sam 30 Juil - 23:44

Du berceau au tombeau.

diaporama PPS à télécharger

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://flormed.e-monsite.com
stellamaris
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 15965
Age : 56
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Du berceau au tombeau. (couronne 2)   Dim 31 Juil - 7:13

Un magnifique panorama de toute une vie ... Superbe, très cher ami ! Toute mon amitié.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.stellamarispoemes.com
Khris Anthelme
Apécien
Apécien
avatar

Masculin Nombre de messages : 7546
Age : 64
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: Du berceau au tombeau. (couronne 2)   Dim 31 Juil - 8:08

Absolument magnifique cher ami, une oeuvre de maître !



Amitiés
Revenir en haut Aller en bas
Flormed
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 10225
Age : 70
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Du berceau au tombeau. (couronne 2)   Dim 31 Juil - 14:24

Bonjour

Merci à vous deux, très chers amis.


Amitiés


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://flormed.e-monsite.com
Maria-Dolores
modérateur
modérateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 11357
Age : 54
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Du berceau au tombeau. (couronne 2)   Dim 31 Juil - 14:41

C'est magnifique Flormed, j'avoue ne pas bien encore avoir compris le sonnet maître, en tout cas comme toujours un beau trait de plume j'ai beaucoup aimé ce tour de main ( ou d'esprit devrais-je dire) ensuite le thème rien que la réalité de la vie bises l'ami. :(((: :)): :(((:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Blog personnel ; [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://marido.blog4ever.com
Flormed
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 10225
Age : 70
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Du berceau au tombeau. (couronne 2)   Dim 31 Juil - 18:36

Bonsoir

Merci du fond du cœur pour le commentaire.

Le sonnet maître est le 15ème de la couronne. Il se compose des premiers vers des 14 sonnets, dans leur ordre ; c-à-d son premier vers est le premier vers du sonnet n°1 , son deuxième vers est le premier du sonnet n°2 ; son troisième vers est le premier du sonnet n°3 ; etc.

Relis bien la fiche ! Tu y trouveras qu'il vaut mieux composer d'abord "le sonnet maître" puis répartir ses vers sur les 14 autres selon une méthode déterminée :
• Le premier et le dernier vers de chaque sonnet , du n°1 au n° 13 se suivent dans le sonnet maître →Sonnet n°1 = V1••• •••• ••• ••V2 (V1 et V2 sont les premier et deuxième vers du sonnet maître)
•Le sonnet n°14 commence par le dernier vers du sonnet maître et finit par son premier → V14••• •••• ••• ••V1

C'est un peu compliqué ; mais je crois que la fiche est bien détaillée pour qui veut essayer.

Si tu as envie d'écrire une couronne :
• essaie de composer le "sonnet maître" qui sera le 15ème de ta couronne.
• tâche de faire des vers "complets" ( c-à-d par le sens et par la grammaire pour qu'ils soient, en quelque sorte, indépendants les uns des autres ; cela facilitera le travail par la suite).
•évite les phrases complexes qui commencent dans un vers et finissent dans le suivant.
• Une fois ce sonnet fini ; tu me l'envoies par MP et je te ferai le plan que tu suivras pour écrire ta couronne du n°1 au n° 14.


Mes amitiés


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://flormed.e-monsite.com
Maria-Dolores
modérateur
modérateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 11357
Age : 54
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Du berceau au tombeau. (couronne 2)   Dim 31 Juil - 18:39

Merci Flormed j'y réfléchis dès demain bises l'ami. :(((: :)):


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Blog personnel ; [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://marido.blog4ever.com
Vénusia
Apécienne
Apécienne
avatar

Féminin Nombre de messages : 3010
Age : 64
Date d'inscription : 16/05/2011

MessageSujet: Re: Du berceau au tombeau. (couronne 2)   Dim 31 Juil - 20:46

surprise de voir qu'une couronne de sonnet peut être faite sur deux mètres, je pensais que l'on ne pouvait le faire qu'avec des alexandrins, mais bon, je ne me suis jamais vraiment penchée sur la question, n'ayant pas l'envie ni les capacités d'en faire une.
celle ci est aussi belle que la première, et le tombeau est encore loin de toi, cher ami poète.
merci de ce partage pour cette œuvre magistrale.
Revenir en haut Aller en bas
http://au-pres-d-aphrodithe.eklablog.com
Flormed
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 10225
Age : 70
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Du berceau au tombeau. (couronne 2)   Dim 31 Juil - 21:44

Bonsoir

Merci du fond du cœur Vénusia.

♦ En principe, une couronne de sonnets se compose de 15 sonnets REGULIERS ; et c'est, je crois, pour cela que ce "genre" est vraiment très rare. Wikipedia parle d'une couronne intitulée le « Tombeau du poète », de Michel Vaillant (?) ; mais je n'arrive pas à la trouver malgré de nombreuses recherches.

♦Partant de la définition même de la couronne qui ne précise pas le type de sonnet; je me suis dis : pourquoi pas :
- en sonnets IRREGULIERS ?
- en vers autres qu'alexandrins ?
- en vers hétérométriques ?
=> Façon de créer des variantes...

♦ Je vais essayer de composer une troisième qui sera en décasyllabes.

Amitiés poétiques



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://flormed.e-monsite.com
Vénusia
Apécienne
Apécienne
avatar

Féminin Nombre de messages : 3010
Age : 64
Date d'inscription : 16/05/2011

MessageSujet: Re: Du berceau au tombeau. (couronne 2)   Lun 1 Aoû - 16:59

je pense personnellement, qu'une couronne de sonnets, si le sonnet maitre est présent et que tous sont sur le même modèle pourquoi pas!
après tout il faut élargir les formes, et en créer d'autres , ce qu'ont fait nombre de nos prédécesseurs, ne pas rester dans un carcan.
j'attends avec impatience la suivante
amitié ☀
Revenir en haut Aller en bas
http://au-pres-d-aphrodithe.eklablog.com
Flormed
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 10225
Age : 70
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Du berceau au tombeau. (couronne 2)   Mar 2 Aoû - 16:30

Bonjour

C'est ce que j'ai toujours pensé ! Le cloisonnement nuit à la création poétique, aussi doit-on élargir l'horizon de cet art en créant des variantes pour les formes existantes d'une part et en inventant des formes nouvelles d'autre part.

Amitiés


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://flormed.e-monsite.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Du berceau au tombeau. (couronne 2)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Du berceau au tombeau. (couronne 2)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Du berceau au tombeau. (couronne 2)
» Réglage entredent entre dent - cloche pinion couronne
» desperado rouge en bouchon couronne
» Bouton de livrée - Couronne Comtale et Initiales
» Poids monétaire pour l' Ecu à la Couronne OR Charles VI &amp

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POESIS :: Ruche des Couronnes :: Couronnes de sonnets irréguliers-
Sauter vers: